Comment faire pour bien investir dans un groupement foncier viticole ?

Groupement foncier viticole

Pour ceux qui souhaitent posséder un jour des vignes sans avoir à en connaître les soucis de gestion, le groupement foncier viticole ou GFV est une possibilité d’en acquérir avec l’avantage de participer à la vie d’un domaine viticole. L’associé peut ainsi devenir un ambassadeur de la propriété viticole tout en recevant tous les ans, en numéraire ou en nature, c’est-à-dire en bouteilles de vin, les revenus provenant du fermage, mais aussi profiter du plaisir de déguster son vin.

Le GFV ou groupement foncier viticole, c’est quoi ?

Connaisseur ou non en vin, comprendre le système est nécessaire pour bien investir dans un groupement foncier viticole. Rassemblant des associés qui financent conjointement un domaine viticole, le GFV est une société civile non-exploitante régie par le code rural. Il permet notamment à tout investisseur de mettre en commun de l’argent afin de disposer de parts dans un vignoble. À travers un bail ou location à long terme, l’investissement permet d’être en possession de terres et de vignes qui seront cultivées et entretenues par un vigneron professionnel. Par ailleurs, le capital est partagé en parts de gfv détenues par les actionnaires. Indirectement, les investisseurs sont ainsi propriétaires du domaine viticole. À l’issue des activités viticoles, ils sont rémunérés en espèces ou en bouteilles de vin de la propriété tous les ans, après la déduction des impôts et des frais de gestion. Autrement dit, chaque année une part du GFV équivaut à une valeur d’un certain nombre de bouteilles provenant du vignoble. Ce placement constitue une pratique gagnant-gagnant puisqu’il permet à l’investisseur de choisir un investissement fiable et peu risqué et permet au viticulteur d’être allégé par rapport au poids économique du foncier. Vous pouvez également en savoir plus concernant les groupements fonciers viticoles sur Wikipédia France.

Investir dans un GFV

Investir dans le vin n’est sûrement pas un investissement spéculatif, mais plutôt un investissement plaisir. Le choix du viticulteur et du vignoble détermine la valeur ajoutée d’un groupement foncier viticole. Par ailleurs, les bouteilles de vins doivent être servies dans des restaurants étoilés et être placées dans des établissements de renoms. À part cela, chaque GFV possède ses propres caractéristiques où en dépend la performance qui n’est pas généralisable. Les prix et les rentabilités diffèrent pour les vignobles, même se trouvant sur une même zone géographique.

Certains critères sont à prendre en compte avant d’investir en GFV. Détachés des marchés financiers et immobiliers, il constitue un investissement à long terme. Tous les vignobles n’ont pas la même réputation, alors il est important de considérer la notoriété de l’appellation. En plus, il convient de regarder le classement des vins du domaine et choisir ceux qui sont les mieux placés. Enfin, il ne faut pas négliger les vins encore peu connus et analyser les projets de développement, car il y a ceux qui sont peut-être en devenir.

Se faire accompagner dans son investissement dans un GFV

Trois acteurs principaux vont intervenir lors d’un placement dans un groupement foncier viticole. À part l’investisseur et l’exploitant, il y a également la société de gestion qui s’occupe de la mise en place et de la gestion du groupement. Il faut noter que certains investisseurs intéressés par le vin ne possèdent ni les connaissances, ni les moyens requis pour se procurer et diriger un domaine viticole entier. Ainsi, investir dans un groupement foncier viticole est la meilleure solution pour se lancer dans la viticulture. Néanmoins, recueillir les conseils de professionnels du placement est nécessaire pour accompagner un investisseur dans un placement en GFV. Ils pourront aider les nouveaux investisseurs en donnant leurs avis sur les GFV et les domaines détenus. De plus, le professionnel pourra l’accompagner dans le choix du GFV correspondant à son profil et pour réduire les risques d’effectuer une mauvaise affaire. Un conseiller en gestion de patrimoine pourra également proposer des profils de vignerons qui vont s’occuper du domaine.

Publié le
Catégorisé comme Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *