Le démembrement d’actif immobilier est une notion juridique que très peu de Français connaît. Elle est pourtant conseillée en gestion du patrimoine. Malgré la complexité du domaine qu’est l’immobilier, il est possible de trouver des solutions simples et efficaces pour y investir par démembrement sereinement.

Pour quel besoin ?

Avant tout désir de démembrement de propriété que cela soit pour la vente ou pour l’achat, il est utile de définir les besoins. Il est donc possible que l’on procède à la définition d’un ou plusieurs objectifs. De ces objectifs dépendra donc l’avenir de l’investissement. Il est utile de préciser que lorsqu’on procède à l’acquisition de bien foncier par démembrement, l’on n’acquiert que la nue-propriété. Elle est donc sujette à évolution dans l’avenir. Car l’on n’est titulaire que des murs. Et cela ne pose aucun souci de fiscalité du fait que les murs ne procurent aucune source de revenus. Ce type d’investissement peut être aussi à l’origine de réduction de taxation si l’on investit dans le même procédé un capital à hauteur de la base patrimoniale imposable. De ce fait l’on soustraira de la base ISF le total de l’apport. Mais pour plus d’informations, il est conseillé de contacter un spécialiste en investissement par démembrement. cliquez ici

Étudiez le marché

Dans une démarche d’investissement dans le démembrement immobilier viager. La première étape qu’un professionnel vous proposera est une séance d’informations sur le marché, suivie d’une souscription d’assurance vie. Il est à préciser que sous certaines conditions, il est très intéressant de fusionner ces deux engagements. C’est-à-dire que lorsque votre assurance-vie commence à prendre une certaine valeur économique, vous pouvez la racheter et l’investir en immobilier démembré et réduire ainsi votre taxe ISF. La plupart des contrats sont définis sur une durée de 15 ans en moyenne, ce qui représente un blocage pour les investisseurs. Il est donc utile de préciser que pendant la durée du contrat, le capital est figé. Et que les propriétés sujettes à ce type d’investissement sont les propriétés en construction ou encore en réhabilitation. Mais des solutions peuvent être trouvées sur ledit second marché. Le principe est simple, l’acquisition de la nue-propriété se réalise en fonction des années d’activité avant la retraite. Le second marché est donc le fait d’acquérir un contrat en cours d’exécution.

Profitez du Premium

Le concept d’investissement par démembrement d’un bien immobilier implique qu’une personne ait acquis les droits sur les bénéfices du bien dit usufruit. De manière simple, acheter nu propriété signifie acquérir les murs d’une maison sans en percevoir le loyer. Mais la loi prévoit que les deux parties perçoivent une compensation à la fin du contrat. Elle est de 60% de la valeur initiale pour la nue-propriété et de 40% pour l’usufruitier. C’est-à-dire que les valeurs sont revues à la hausse. Cela représente une opportunité très intéressante de posséder un bien valorisé à 40% et 60% de sa valeur initiale même si cela prend du temps. Ce qui représente une sécurité de taille dans le domaine de l’immobilier très peu stable et qui connaît des inflations capricieuses. Cette alternative facilite aussi l’acquisition de bien foncier localisé dans des zones habituellement inaccessibles. Comme les habitations en zone parisienne, en bord de mer par exemple. N’oubliez pas que le fait d’investir en immobilier démembré ne signifie pas que l’on est directement propriétaire. Il faut s’armer de patience. On peut faire valoir uniquement ses droits à la fin du contrat ou de la convention de vente et d’achat. L’avantage est que l’on est défiscalisé au maximum, grâce aux réinvestissements de ses biens fonciers et pécuniaires. Bien évidemment, plus d’informations peuvent être trouvées sur les sites des professionnels de l’immobilier.