Toute personne physique ou morale qui possède des biens est appelée d’une manière ou d’une autre, et quelle que soit la nature du bien, à s’acquitter de charges fiscales qui s’accroissent d’ailleurs au fur et à mesure que la valeur des biens augmente. En outre, en dehors des charges fiscales, d’autres contributions sont directement ou indirectement prélevées. Pour avoir alors une idée claire des charges que supporte son patrimoine, et le gérer de manière efficiente, il est important de solliciter un cabinet ou un spécialiste en gestion de patrimoine. 

En quoi consiste la gestion de patrimoine ? 

Un cabinet spécialisé en gestion de patrimoine est une société qui fait du droit patrimonial et fiscal, sa spécialité première. C’est le cas du cabinet lcp-partners qui a pour mission d’aider les particuliers et les entreprises à optimiser la gestion de leur patrimoine, c’est-à-dire de leurs biens actuels ou imminents ainsi que de leurs dettes, tout en considérant le paysage fiscal et le potentiel d’investissement disponible.  

En d’autres termes, gérer un patrimoine est une science qui fait appel à plusieurs compétences : 

  • des connaissances comptables ; 

  • une maîtrise de l’environnement fiscal et juridique entourant la gestion de patrimoine, notamment des biens mobiliers et immobiliers ainsi que des valeurs financières ; 

  • une connaissance approfondie du fonctionnement des marchés financiers et boursiers ; 

  • etc. 

La gestion d’un patrimoine consiste en plusieurs actions à mener en fonction de la situation de la personne et en fonction du contexte socioéconomique. De manière condensée, une gestion patrimoniale peut consister en : 

  • une défiscalisation : c’est un vaste concept qui induit la maîtrise d’un ensemble de dispositifs juridiques et techniques permettant de faire baisser le montant des impôts frappant un bien en particulier ou un patrimoine en général. Cette gestion de patrimoine s’effectue cependant dans le cadre légal. Ainsi, un cabinet spécialisé en gestion de patrimoine peut obtenir une réduction des impôts frappant un patrimoine contre un réinvestissement des fruits de ce patrimoine dans un secteur ou une filière que l’État entend promouvoir ; 

  • un investissement dans des placements immobiliers : il est possible d’effectuer des placements d’avoirs dans des projets immobiliers rentables et divers. Ce faisant, les professionnels peuvent facilement augmenter la valeur d’origine des biens qui leurs sont confiés. C’est le cas par exemple, lorsque l’investissement est orienté vers l’immobilier locatif neuf. 

La gestion de patrimoine poursuit des objectifs variant d’une personne à une autre. Il peut s’agir soit d’optimiser simplement sa fiscalité, soit de développer et d’étendre son patrimoine, de rentabiliser ses investissements, de préparer sa retraite, ou d’assurer la transmission de ses biens à ses légataires. 

Quel est le rôle d’un cabinet spécialisé en gestion de patrimoine ? 

Le rôle d’un cabinet de gestion de patrimoine ne repose pas que sur du conseil. Les cabinets sont également appelés à assister la personne qui les sollicite dans la gestion matérielle de ses biens. Il aura donc par exemple pour tâche, dans la gestion de patrimoine, de procéder à l’évaluation des biens. Ensuite, suivront des démarches administratives auprès de l’administration fiscale pour connaître l’état des lieux. 

Un cabinet spécialisé en gestion de patrimoine intervient en trois étapes : 

  • l’évaluation patrimoniale : à ce niveau, plusieurs éléments sont pris en compte. Il s’agit notamment, de la situation professionnelle du client, de sa situation familiale et de sa situation économique ; 

  • l’établissement du profil de la personne physique ou morale : seront pris en compte ses objectifs en termes d’investissement ou de grosses dépenses sur le court, et le long terme, son aversion au risque et la rentabilité qu’il souhaite obtenir de cette gestion de patrimoine ; 

  • la gestion du capital : il s’agit d’un placement des biens en fonction du risque et des possibilités de rentabilité qui se présentent, sans oublier les nouvelles réformes fiscales.